histoire d'oiseaux 029 

Hier j’ai commencé a changer mon image. J’ai mis mes pieds à la place de ma tête.
Sont sympatoches les engins. De bons potes.
Qu’est-ce qu’ils vont bien depuis qui marchent sur le sol africain !!
Finis les méchants et vilains squatteurs qui me faisaient prendre mon podologue pour le messie.
Terminés les dilemmes de chaussures au gré des vents, des flaques d’eau ou des goudrons dégoulinant.
Oublié l’insoluble drame de la chaussette dépareillée, subitement devenue veuve fortement aidée dans ce fait par une machine à laver à la funeste réputation et cause de tant de séparations.
Répudié le vernis à ongles qu’on leur mettait pour leur donner un ti air de fête, déjà qu’ils avaient l’air moroses avec tous ces soucis !! Maintenant ils savourent le henné qui est bien plus naturel et qui leur va si bien.
Quel plaisir de les voir heureux, libres, débarrassés de tous ces mots qui les tenaient enchaînés : pied a terre, casse-pied, pied de nez, pied au cul, ce dernier étant le plus redouté pour en avoir beaucoup trop abusé.
Bref, et comme vous pourrez le constater, z’ont bonne mine comme aurait dit ma grand-mère. Ils ont enfin trouvé un sol à leur convenance, découvert le plaisir de la marche à pied, la douceur du sable propre à la place du cuir de la semelle. Que du bonheur.
Mais attention, respect. Jamais je ne quitte d’un œil où je les mets, les bichonne. Lavés, brossés, massés au beurre de karité, habillés au henné m’en sont tellement reconnaissants que
Tout cela faisant,
Ce qui bloquait mon gros norteil, lui là celui du pied gauche (que le chirurgien il m’avait dit qu’opération et 3 mois sans bouger en plus de douloureux) a l’extrême gentillesse de stopper. Bon il garde son ptit air collé au copain d’a coté, mais vla qu’il se remet a bouger !!!!!!!!!!!!!!

 

Et c'est ainsi que, fort reconnaissante aux miens de me supporter, désormais auront leur place içi !!